" Soyez Passants " - Evangile selon Saint Thomas

Bienvenue ô Passant ! Ce site est né d'une initiative personnelle. Son fondateur n'endosse de responsabilité que de lui-même.


2/22/2008

Le Ressentiment et la maîtrise de ma vie

Extrait du dépliant des Emotifs Anonymes "Le ressentiment"
"
Un ressentiment n'est pas dommageable parce qu'il est obsessif, négatif, corrosif, irrationnel ou inapproprié. Ce sont là simplement des caractéristiques. En fait, nos vécus pourraient aisément faire ressortir d'autres dimensions. La nature dommageable du ressentiment vient de ce nous lui abandonnons le terrain, que nous lui laissons prendre la relève de notre vie. Un ressentiment n'est pas dommageable parce que nous ne le maîtrisons pas; il est dommageable parce que c'est lui qui maîtrise notre vie, notre raison d'être, notre être !
"
J'ai relu cet excellent dépliant parce que depuis quelques 24 heures j'éprouve un ressentiment vis-à-vis d'une personne. Ce depliant parle du caractère obsessionnel : oui, moi aussi j'y pense tous les jours d'autant que je vois cette personne quotidiennement. Le ressentiment est né d'une discussion avec cette personne où elle s'est comportée de façon volontairement désagréable voire odieuse. Aujourd'hui avec le recul je comprends bien que cette volonté qu'elle a eu, lui appartient. Juste il se trouve que je suis devenu le support de son maldevivre, espritrevanchard, besoindeseprouverquelquechose.

Aujourd'hui j'ai cessé de prendre ce genre de choses personnellement - merci a notre méthode. Mais à quel point ?

Car dans un coin de mon cerveau se niche un pensée qui dit que je ne peux pas ne pas lui en vouloir puisqu'elle a été ouvertement odieuse. "Ce n'est pas tant l'événement en soi mais le principe de la chose" - comme le précise ce dépliant.

Cette pensée a élu domicile dans ma tête, installée gratuitement. Et c'est moi qui paye dans cette histoire. C'est une façon de perdre la maîtrise de ma vie : de la laisser être mené par ce sentiment si destructeur. Dit autrement, le ressentiment me fait du mal.

Alors que l'autre continue à mener sa vie comme avant. Comportement typiquement alcoolique (que l'on peut avoir sans boire d'ailleurs)...

... sauf que dans ce cas-ci, l'autre s'est fait porté pale dernièrement. Alors je m'interroge: l'excés de culpabilité l'a t'il conduit à l'arrêt maladie(:>) ? En tout cas, cela m'aidera à éliminer mon ressentiment et à la remplacer par la compassion.

Décidément, la vie est pleine d'imprévus,

Portez-vous bien,

Un PasSant AnonYme

2 commentaires:

analanon a dit…

Dernièrement, découvrir grâce à une amie des groupes en douze étapes, la possibilité de prier pour la personne qui me fait du mal, a eu un effet véritablement extraordinaire. La semaine suivante, ce n'était plus la même personne et la situation avait tellement changé que c'était à me demander si je n'avais pas rêvé.

Un PaSsant AnonYme a dit…

Oui je prie aussi pour l'autre, surtout depuis qu'elle est en arret maladie, tous les jours et même sans que le coeur y soit vraiment car j'ai experimenté comme toi que la priére fait disparaitre le ressentiment.

Je suppose que dans ce cas-ci cela sera plus long que d'habitude.

A bientôt,

Un Passant Anonyme